CLOSE
Taille du texte
Contraste

Qu’est-ce que le glaucome?

Vous pourriez être atteint de glaucome à votre insu!

Souvent, le glaucome n’est accompagné d’aucun symptôme. Le glaucome est une maladie de l’œil qui perturbe le bon fonctionnement du nerf optique. C’est ce dernier qui transmet au cerveau les signaux visuels qui permettent de voir.

Le glaucome est une maladie qui évolue lentement, mais graduellement. Chez la plupart des personnes qui en sont atteintes, des années s’écouleront avant qu’elles n’observent de symptômes. Fréquemment, elles ne savent même pas qu’elles souffrent de glaucome avant qu’elles ne commencent à perdre la vue. Par ailleurs, la perte de vision associée au glaucome est un phénomène irréversible.

Pour vous protéger, passez des examens de la vue régulièrement. Les ophtalmologistes peuvent dépister et traiter le glaucome avant que vous ne présentiez des symptômes. Si vous êtes atteint de glaucome, entreprenez un traitement adéquat et soumettez-vous à des examens réguliers.

Qu’est-ce que le glaucome?

Le glaucome est une maladie de l’œil qui perturbe le bon fonctionnement du nerf optique. C’est ce dernier qui transmet au cerveau les signaux visuels qui permettent de voir. Nul ne sait ce qui cause l’apparition du glaucome, mais la hausse de la pression dans l’œil est l’un des facteurs de risque principaux.

Lorsque trop élevée, la pression oculaire peut endommager le nerf optique. Si c’est le cas, les signaux qu’envoie le nerf optique pourraient ne pas tous parvenir au cerveau, ce qui fait que le patient pourrait ne pas voir tout ce que son œil « voit ». Résultat : le champ visuel du patient diminue et, sans un traitement approprié, le glaucome pourrait entraîner la cécité.

 

 


 

Symptômes du glaucome

La plupart des personnes qui sont atteintes de glaucome ne savent même pas qu’elles en souffrent avant de commencer à perdre la vue. Heureusement, les ophtalmologistes sont en mesure de dépister et de traiter le glaucome avant l’apparition des moindres symptômes.

Le glaucome est une maladie qui évolue lentement, mais graduellement. Chez la plupart des personnes qui en sont atteintes, des années s’écouleront avant qu’elles ne ressentent des symptômes. Parmi les symptômes, notons un rétrécissement graduel de la vision périphérique.

La perte de la vue est communément appelée « vision tubulaire ». Malheureusement, la perte de vision due à l’endommagement du nerf optique est un phénomène irréversible


L’importance de la pression intraoculaire (PIO)

L’œil est rempli de fluides qui contribuent au maintien d’une pression spécifique dans l’organe. C’est ce qu’on appelle communément « pression intraoculaire », ou PIO. Les spécialistes peuvent mesurer la PIO facilement et celle-ci constitue un moyen important de diagnostiquer et de traiter le glaucome. Normalement, la PIO devrait se situer entre 12 et 22 mm Hg (mercure).

On mesure généralement la PIO à l’aide d’un tonomètre. Le test, qu’on appelle tonométrie, est d’une importance primordiale car une PIO élevée est un important facteur de risque du glaucome. Ceci dit, une PIO élevée n’est pas toujours synonyme de glaucome, et une PIO normale ne signifie pas non plus que vous ne serez jamais atteint de glaucome.

L’objectif principal du traitement du glaucome est de contrôler la PIO. Lorsqu’on parvient à la contrôler, le risque d’endommagement du nerf optique diminue, ce qui permet aux patients de préserver leur vision.


Causes d’une PIO élevée

La section antérieure de l’œil est remplie d’un liquide nommé humeur aqueuse. Cette substance est produite par l’œil pour irriguer ses diverses structures. L’humeur aqueuse est excrétée par l’œil à travers divers canaux. Lorsque ces canaux sont obstrués, l’humeur aqueuse reste emprisonnée dans l’œil. En résulte une augmentation de la PIO, un facteur de risque important de l’apparition du glaucome.

Source : Alcon Canada Inc.