CLOSE
Taille du texte
Contraste

Questions sur les médicaments tirées de nos bulletins d’information

J’ai un glaucome avec pression normale et modifications du nerf optique d’origine vasculaire. Les gouttes ophtalmiques sont-elles encore requises pour diminuer la pression oculaire?

L’essai Normal Tension Treatment a montré que malgré le traitement, le glaucome de certains patients s’est aggravé, et sans le traitement, le glaucome de certains patients ne s’est pas aggravé. La conclusion est que la diminution de la pression oculaire est généralement bénéfique. Malheureusement, seule une diminution de la pression s’est avérée bénéfique pour traiter la maladie. Nous n’avons aucun moyen de traiter la composante vasculaire qui serait en cause chez certains patients atteints de glaucome.

 

Je prends plusieurs médicaments pour prendre en charge mon asthme et différentes allergies. Y a-t-il des gouttes ophtalmiques en particulier que je dois éviter?

Évitez les gouttes ophtalmiques à base de bêta-bloquants comme le timolol, Cosopt, Azarga, Combigan, DuoTrav ou Xalacom, puisqu’elles peuvent aggraver vos problèmes respiratoires causés par l’asthme.

 

J’ai un glaucome dans l’œil gauche et une allergie grave aux agents de conservation contenus dans les médicaments pour les yeux. Quels sont les médicaments pour le glaucome sans agents de conservation disponibles sur le marché?

Les gouttes oculaires sans agents de conservation pour le traitement du glaucome disponibles au Canada sont : Cosopt (timolol et dorzolamide), Trusopt (dorzolamide seule) et le tout nouveau produit Monopost (latonoprost; Xalatan).

Certains médicaments contiennent des agents de conservation, mais ne contiennent pas de BAK. Le BAK (chlorure de benzalkonium), qui est le principal composant des gouttes oculaires contre le glaucome, est associé à des allergies oculaires ou de la sécheresse oculaire. Les gouttes oculaires sans BAK disponibles au Canada sont : IZBA (travoprost) et DuoTrav.

 

J’utilise les gouttes LumiganMD le soir, mais il m’arrive de les appliquer aussi le matin. Est-ce une bonne façon de faire?

Non, il est préférable d’utiliser les gouttes LumiganMD le soir. Si vous oubliez une dose, appliquez-la le lendemain soir. L’utilisation de ce médicament deux fois par jour peut en diminuer la puissance et amplifier les effets secondaires.

 

J’ai un glaucome aux deux yeux et j’utilise des gouttes de Ganfort dans l’œil droit et de Monoprost dans l’œil gauche. La semaine dernière, par erreur, j’ai administré les gouttes de Monoprost dans l’œil droit. Que devrais-je faire si la situation venait à se reproduire?

Si ça se reproduit, n’ajoutez pas d’autres gouttes ce jour-là; reprenez simplement la posologie habituelle le lendemain.

Le fait d’utiliser des gouttes différentes pour chaque œil peut certes porter à confusion. Essayez tout de même de faire le moins d’erreurs possible. L’utilisation d’un tableau visuel pourrait vous aider. Ce qui importe le plus, c’est de continuer d’utiliser les gouttes.

 

Un examen de routine en laboratoire a indiqué que mon niveau de potassium est très élevé. Se pourrait-il que ce résultat soit occasionné par les gouttes oculaires Cosopt® que je prends depuis cinq ans?

Plusieurs facteurs peuvent causer un niveau élevé de potassium dans le sang, dont les bananes. Vous pourriez essayer un autre type de gouttes oculaires. Un niveau élevé de potassium peut occasionner des problèmes cardiaques. Je vous recommande d’en parler à votre médecin de famille.

 

Mon docteur m’a prescrit trois médicaments pour traiter ma pression oculaire. J’ai peur des effets secondaires et j’aimerais n’en utiliser qu’un seul pour traiter mon glaucome.

Votre docteur tente de contrôler votre pression oculaire. Si vous êtes victime d’effets secondaires, songez à un traitement au laser. Ceci dit, le traitement au laser n’est pas un remède contre le glaucome et il sera essentiel d’effectuer un suivi rigoureux avec votre médecin.

 

J’utilise les gouttes Travatan, qui contiennent des agents de conservation, depuis des années. J’ai maintenant une sensibilité à la lumière et je vois des halos et des effets d’étoile autour des phares des voitures et des lampadaires. Je souffre également de migraines tous les jours. Ces symptômes pourraient-ils être liés aux gouttes?

L’utilisation prolongée de gouttes contre le glaucome peut mener à une irritation de la surface oculaire, accompagnée d’une sécheresse oculaire et d’inflammation aux paupières. Cela peut mener à des symptômes visuels comme un éblouissement, une vision embrouillée et des halos. Les agents de conservation dans les gouttes ophtalmiques sont un facteur de taille.

Parmi les moyens de réduire les irritations de la surface oculaire se trouvent l’utilisation de gouttes contre le glaucome sans agents de conservation, le nettoyage des bords de la paupière, l’application de compresses tièdes sur les yeux et un apport suffisant en acides gras oméga-3. Les gouttes Restasis peuvent également être bénéfiques.

Le glaucome peut aussi mener à la formation précoce de cataractes, qui entraînent des symptômes visuels semblables. Si les symptômes deviennent importants, vous pourriez songer à faire retirer les cataractes.

Habituellement, les migraines ne sont pas directement liées à l’irritation de la surface oculaire, mais un inconfort oculaire chronique peut être difficile à tolérer chez certaines personnes, ce qui précipite l’apparition de migraines.

 

Mon époux a reçu un diagnostic de glaucome débutant avec des pressions de 21 à 28, mais aucun médicament ne lui a été prescrit. Quand les médicaments sont-ils prescrits normalement?

Si le fait de diminuer la pression intraoculaire est bénéfique chez certaines personnes, il faut garder à l’esprit que d’autres facteurs de risque oculaires contribuent eux aussi à l’apparition du glaucome. Aucune pression intraoculaire n’est critique. Lorsqu’elle se situe dans la vingtaine, il faut certes rester à l’affût, mais elle n’indique pas automatiquement la présence du glaucome.

Étant donné que le risque augmente avec la pression intraoculaire, la plupart des médecins commencent à envisager un traitement lorsque la pression intraoculaire est de 25 ou plus. La décision est toutefois prise au cas par cas, et un traitement n’est pas toujours amorcé.

Je soupçonne que votre époux a un nerf optique en santé et un champ de vision normal, et que c’est pourquoi son ophtalmologiste a choisi de ne pas lui prescrire de traitement. Ce qui importe le plus, c’est que votre époux respecte ses rendez-vous de suivi réguliers, pour que le traitement puisse être entamé rapidement si des changements sont décelés dans l’avenir.

 

Devrais-je prendre mes gouttes oculaires tous les jours à la même heure ou bien dès que je me réveille et avant d’aller me coucher, peu importe l’heure?

Nous prônons la constance pour ce qui est des gouttes oculaires. C’est ce qui aide à réduire les variations dans la pression oculaire. La plupart des gouttes oculaires ont un effet de creux et de crête sur la pression oculaire. Une fois qu’on commence à les prendre, les gouttes mettent quelque temps à fonctionner, et leur effet dure pendant un nombre d’heures donné, après quoi la prochaine dose devra être prise. C’est pourquoi les gouttes doivent être prises une, deux ou trois fois par jour.

 

J’utilise des gouttes de Lumigan et de Travatan et je souffre d’une rougeur oculaire. De plus, le fait d’utiliser des gouttes oculaires en vente libre pour traiter la sécheresse oculaire ne fait qu’empirer la rougeur. Mon docteur a inséré des bouchons méatiques dans mes yeux, ce qui a également aggravé la rougeur. Des conseils?

La rougeur associée à la prise de gouttes oculaires est fréquente et souvent inévitable pour les personnes atteintes de glaucome. Essayez de prendre vos gouttes une heure avant d’aller vous coucher et essuyez soigneusement tout excédent autour de vos yeux.

Vous noterez le même type de rougeur avec plusieurs types de gouttes, mais essayez tout de même le Xalatan. Vous devriez également songer à une thérapie de rechange, comme le traitement au laser, si vous présentez une intolérance aux gouttes oculaires. Pour réduire la sécheresse oculaire, je vous suggère de nettoyer vos cils à l’aide d’un shampoing pour enfants et en appliquant une compresse chaude sur les yeux. Essayez également des gouttes artificielles sans agents de conservation, car ces agents ont tendance à occasionner la rougeur oculaire.

 

Le fait de prendre les médicaments Dorzolamide et Timolol séparément mais simultanément est-il plus efficace pour réduire la pression oculaire que la version « fusionnée » baptisée Cosopt?

La version « fusionnée », ou Cosopt, compte moins d’effets secondaires et s’avère plus efficace que la prise séparée mais simultanée des médicaments Dorzolamide et Timolol.

 

Je souffre de glaucome à pression normale, et le nerf optique d’un de mes yeux est endommagé. Je prends des gouttes de Travatan depuis bientôt trois mois, mais ma pression oculaire n’a pas baissé. Comme je suis asthmatique, je ne veux pas me faire opérer. Devrais-je continuer de prendre des gouttes de Travatan ou les remplacer par un autre type de gouttes?

Si vous prenez vos gouttes de Travatan régulièrement et que la pression oculaire n’a pas baissé en trois mois, c’est signe que le traitement au Travatan ne fonctionne sans doute pas. Je vous recommande d’essayer d’autres types de prostaglandines, comme le Lumigan ou le Xalatan. Peut-être pourriez-vous également essayer le Trusopt ou l’Alphagan, qui n’ont aucun effet sur l’asthme? De plus, vous pourriez également subir une trabéculoplastie au laser avant de passer sous le bistouri.

 

Je souffre de glaucome et, comme mon nerf optique est dégradé, on m’a prescrit une goutte de Ganfort* par jour, le soir venu. J’ai consulté plusieurs sites portant sur le Ganfort, et la majorité des sites recommande de prendre la goutte le matin! Qui a raison?

Des études préliminaires avaient démontré que des prostaglandines comme le Xalatan, le Travatan et le Lumigan étaient plus efficaces lorsque administrées le soir.

Or, le Ganfort, le DuoTrav et le Xalacom sont des combinaisons de médicaments. De plus, ces médicaments comportent un agent bêta-bloquant du nom de Timolol. Des études et des expériences cliniques menées récemment ont démontré que l’administration matinale de ces médicaments peut augmenter l’efficacité de l’agent bêta-bloquant, ce qui permet de réduire davantage la pression oculaire (en comparaison à l’administration nocturne). Je vous recommande donc l’administration matinale pourrait s’avérer plus efficace. * NOTA : Le Ganfort n’est pas offert en Amérique du Nord.

 

Depuis 15 ans, je prends divers médicaments dans le but de contrôler ma tension oculaire, dont le Travatan, le Lumigan et le Xalatan. Tous ces médicaments me donnent des maux de tête. Pouvez-vous me suggérer d’autres médicaments qui ne sont pas accompagnés de ce genre d’effet secondaire?

Les médicaments à base de prostaglandines que vous avez énumérés peuvent tous occasionner des maux de tête. Vous pouvez essayer le Timolol (agent beta-bloquant), l’Alphagan ou le Trusopt/Azopt (inhibiteur de l’anhydrase carbonique). Vous pourriez également opter pour un traitement au laser ou pour une intervention chirurgicale.

On a dit à ma sœur que ses angles temporaux sont étroits, ce qui pourrait augmenter le risque de bloc pupillaire. Puisque ses pressions sont bases et stables depuis de nombreuses années, elle veut cesser de prendre ses gouttes de Timolol. Est-ce une bonne idée?

Pour gérer l’angle temporal étroit, une iridotomie au laser ou une extraction de cataractes pourraient être avantageuses dans son cas. Ces interventions ont pour effet d’ouvrir l’angle et de diminuer le risque de bloc pupillaire. La chirurgie des cataractes est le traitement le plus permanent.

Si elle est atteinte d’un glaucome confirmé, elle ne devrait pas cesser de prendre le Timolol. Si sa pression intraoculaire est légèrement élevée (hypertension oculaire) mais que le glaucome n’a causé aucun dommage, elle pourrait cesser de prendre les gouttes après l’iridotomie au laser ou la chirurgie de la cataracte.

 

Mes gouttes ophtalmiques nocturnes provoquent une rougeur aux yeux, une décoloration de la peau et une croissance des cils. Comment faire pour éviter les deux premiers problèmes?

Les prostaglandines (Xalatan, Travatan et Lumigan), qui aident à contrôler la pression intraoculaire, sont accompagnées d’effets secondaires communs. Pour éviter ces effets secondaires, prenez vos gouttes ophtalmiques juste avant d’aller vous coucher et, à l’aide d’un linge humide, retirez l’excédent de gouttes ophtalmiques. Le fait de retirer cet excédent amoindrira la rougeur aux yeux et la décoloration de la peau.

 

Le Xalatan occasionne-t-il une augmentation de la tension artérielle?

Aucune donnée clinique n’indique que le Xalatan occasionne une augmentation de la tension artérielle systémique. Qui plus est, il a été démontré que ce produit n’a aucun effet sur le contrôle de la tension artérielle. Gross modo, c’est un produit sécuritaire.

Les gouttes que l’on m’a prescrites pour traiter mon glaucome provoquent des problèmes de paupières. Pouvez-vous m’en apprendre davantage au sujet d’implants capables de relâcher la pression excédentaire dans le globe oculaire?

On a recours à de nombreux nouveaux appareils chirurgicaux pour traiter le glaucome. Par exemple, un iStent peut réduire le recours aux gouttes ophtalmiques. On recommande l’usage d’un iStent durant les premiers stades du glaucome, et l’appareil semble offrir de meilleurs résultats si on le combine à une opération de la cataracte. Le coût, qui est d’environ 800 à 1 200 $ pour un œil et de 1 200 à 1 400 $ pour deux, pourrait ne pas être couvert par le régime d’assurance médicale provincial ou un régime d’assurance privé.

 

L’utilisation de gouttes ophtalmiques pendant une période prolongée peut-elle en diminuer l’efficacité et provoquer des réactions allergiques?

La plupart des médicaments récents ne perdent pas d’efficacité au fil du temps. De nombreuses études menées avec des médicaments qui contiennent des prostaglandines, comme le Xalatan, ont révélé une efficacité à long terme chez des patients stables. Les bêta-bloquants, cependant, comme le Timolol, deviennent moins efficaces avec le temps.

Certains médicaments, comme Trusopt ou Alphagan, ont provoqué des réactions allergiques chez de 20 à 30 % des sujets environ avec le temps. Nous constatons moins de ces réactions lorsque le médicament est utilisé en association avec un bêta-bloquant (Cosopt, Combigan).

L’utilisation à long terme peut provoquer des rougeurs, des brûlements et de l’irritation aux yeux en raison de certains agents de conservation présents dans les gouttes. Ce n’est pas une question d’allergie, mais bien de tolérance.

Malgré ces problèmes, les patients devraient continuer d’utiliser les gouttes ophtalmiques selon la recommandation de leur médecin. Les médicaments permettent de contrôler le glaucome dans plus de 90 % des cas.

 

On m’a prescrit un médicament générique. Est-ce le même produit que je prenais auparavant?

On compare rarement l’effet des médicaments génériques et des médicaments de marque. Les médicaments génériques doivent contenir la même quantité de substance active (la drogue) que les produits de marque. Le reste des composants, par contre, ne doit pas forcément être identique. En d’autres mots, les médicaments génériques pourraient présenter des effets secondaires différents, comme des brûlures ou des réactions allergiques. Les contenants pourraient également être différents. Ceci pourrait entraîner une certaine confusion lors de l’utilisation. Si vous passez d’un produit de marque à un produit générique, je vous recommande de montrer la bouteille à votre docteur lors de votre prochain rendez-vous.

 

Qu’arrive-t-il si j’oublie de prendre mes gouttes ophtalmiques?

Prenez-les dès que vous vous en rappellerez. Lorsque vous oubliez de prendre vos gouttes ophtalmiques, rien ne contrôle la pression oculaire. Celle-ci risque d’augmenter au point de nuire à votre vision davantage. Pour contrôler votre glaucome, vous devez prendre des gouttes ophtalmiques à la fréquence prescrite par votre médecin.

 

Puis-je omettre de prendre mes gouttes à l’occasion?

Non! Pour contrôler la pression oculaire et prévenir la cécité, votre œil a besoin de sa dose régulière de médicaments. Chaque fois que vous omettez ou oublier de prendre vos gouttes ophtalmiques, la pression oculaire risque d’augmenter, nuisant de plus belle à votre vision.

 

Comment puis-je éviter les effets secondaires?

Deux méthodes peuvent contribuer à réduire l’intensité des effets secondaires. Premièrement, fermez vos yeux pendant trois minutes après avoir pris vos gouttes ophtalmiques. Deuxièmement, appliquez de la pression sur le côté de votre nez (là où se rencontrent les paupières supérieure et inférieure), afin d’empêcher l’infiltration des gouttes dans le nez par les voies lacrymogènes.

 

Comment faire pour éviter la contamination?

Lavez-vous les mains avant de prendre vos gouttes ophtalmiques. Ne touchez pas à l’embout du compte-gouttes, et assurez-vous que ce dernier n’entre pas en contact avec les yeux, les cils et toute autre partie du corps. Refermez la bouteille après usage.

 

Je dois prendre trois gouttes par jour. Puis-je les prendre au même moment?

Vous devriez attendre de trois à cinq minutes entre chaque goutte. Ce faisant, les gouttes ne se diluent pas dans les larmes.

 

L’ordre d’application des gouttes importe-t-il?

Si vous prenez des gouttes TIMOPTIC-XEMD, vous devriez les prendre en dernier.

 

Les gouttes ophtalmiques provoquent-elles l’apparition de cataractes?

De nos jours, non. D’anciens types de gouttes ophtalmiques tels l’iodure de phospholine pourraient prédisposer les patients à des cataractes. Généralement, les docteurs n’utilisent pas ce genre de gouttes (très fortes) chez des patients dont le cristallin est en bon état.

 

Combien de fois par jour dois-je prendre des gouttes ophtalmiques Timolol?

Habituellement, on recommande de prendre des gouttes Timolol 0,5 % régulières deux fois par jour. Quant au type gélifiant, lequel est plus épais, on recommande de le prendre une fois par jour. Celui-ci peut également embrouiller la vision.

Lorsque utilisés une fois par jour, les T1/2 (non gélifiants) peuvent durer jusqu’à 24 heures. Certains ophtalmologues ont donc recommandés l’usage de gouttes une fois par jour. Si vous êtes prêts à essayer les gouttes une fois par jour, nous vous recommandons de verser vos gouttes en matinée et de prendre votre pression oculaire en fin de soirée pour vous assurer de l’efficacité prolongée du médicament.

 

Qu’arrive-t-il si je verse accidentellement deux gouttes d’un même médicament à cinq minutes d’intervalle?

Si deux gouttes sont versées dans le même œil au même moment, l’œil repousse naturellement toute goutte excédentaire. L’œil met de cinq à quinze minutes à absorber une goutte.

L’intervalle minimal de cinq minutes entre médicaments est recommandé pour réduire l’absorption systémique des gouttes et pour empêcher qu’un médicament annule l’effet d’un autre médicament si vous devez prendre deux types de médicaments ou plus.

Pour répondre à votre question, l’ajout accidentel d’une goutte de même type cinq minutes plus tard ne réduira pas davantage la pression oculaire, mais il peut augmenter le risque d’absorption systémique à travers le conduit lacrymal, ce qui a pour effet d’amplifier les effets secondaires du médicament.

Le problème majeur est la toxicité causée par la deuxième goutte – soit une allergie au préservatif ou au médicament, soit une irritation de la surface oculaire. Il existe également un risque accru d’effets secondaires systémiques, dont une baisse de la tension artérielle, une baisse du rythme cardiaque et la fatigue.