CLOSE
Taille du texte
Contraste

Nos Chercheurs

Joanne Nash

Dr. Joanne Nash

Joanne E. Nash, Ph. D., est professeure associée en neurobiologie à l’Université de Toronto, où elle a amorcé ses recherches indépendantes en 2005. Elle est à la tête d’un groupe de recherche qui s’intéresse à la compréhension des mécanismes cellulaires et moléculaires qui sont à l’origine de maladies neurodégénératives. L’objectif ultime de ses recherches est de découvrir de nouvelles cibles thérapeutiques, en vue de mettre au point de thérapies encore plus efficaces.

Le groupe de recherche du docteur Nash privilégie une approche multidisciplinaire, alliant la biologie cellulaire et moléculaire, l’électrophysiologie, la biochimie, les études du comportement des rongeurs et la manipulation génétique afin de répondre à des questions spécifiques reliées aux maladies neurodégénératives.

Récemment, le docteur Nash a démontré qu’une dysfonction mitochondriale était l’une des principales causes de l’effet neurodégénératif de la maladie de Parkinson. À l’heure actuelle, elle met à l’essai divers agents neuroprotecteurs en vue de prévenir cette mitopathologie.

Le docteur Nash a terminé son baccalauréat en pharmacologie à l’Université d’Aberdeen (Royaume-Uni) en 1995, avant d’obtenir une maîtrise et un doctorat en neuroscience à l’Université de Manchester en 1996 et en 1999 respectivement. Elle a obtenu deux bourses postdoctorales prestigieuses du Wellcome Trust et de la fondation Michael J. Fox Foundation en 1999 et en 2003 respectivement.

Depuis le début de ses recherches indépendantes, elle a obtenu des subventions du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada, de la Fondation canadienne pour l’innovation, du Fonds de recherche de l’Ontario, de la Société Parkinson Canada, de la fondation Michael J. Fox, de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC du Canada et de l’Université de Toronto. Ses recherches lui ont également valu deux prix de la part de l’Université de Toronto.